Offres de vacances frauduleuses

Offres de vacances gratuites ou à rabais frauduleuses

Les offres de vacances gratuites ou à rabais frauduleuses utilisent des noms de compagnie comme Expedia, Air Canada, Transat, West Jet et autres. Une personne reçoit à l'improviste un appel, souvent automatisé, lui annonçant qu'elle a gagné un voyage. Il se peut aussi qu'on lui dise qu'elle est un client privilégié et qu'on lui offre un crédit ou un rabais si elle réserve un voyage immédiatement. Si la victime poursuit l'appel, l'appelant lui demandera de fournir des renseignements personnels afin de réserver le voyage et un numéro de carte de crédit pour effectuer un dépôt ou un paiement comme garantie.

Indices – Comment vous protéger

  • Un inconnu vous téléphone pour vous annoncer que vous avez gagné un concours auquel vous n'avez pas participé.
  • Vous recevez un appel vous informant que vous avez gagné des vacances gratuites et que pour réclamer votre prix, vous devez fournir un numéro de carte de crédit pour régler les taxes à l'avance.
  • Demandez le nom de l'appelant et le numéro de téléphone où le rappeler – s'il ne peut pas vous le donner, il y a un problème.
  • Ne divulguez jamais de renseignements personnels ni de numéros de carte de crédit au téléphone.

Revente de billets

Un fraudeur affiche une annonce concernant la vente d'un forfait de voyage déjà payé sur des sites Web connus comme Kijiji ou Craigslist. La victime potentielle communique avec le « vendeur » et finit par accepter d'acheter le forfait, qui peut comprendre les billets d'avion et l'hébergement. Le fraudeur insiste pour que l'acheteur paye en entier avant que les billets soient transférés à son nom. Le jour du départ, la victime se rend à l'aéroport, où on lui annonce que les billets sont invalides ou faux.

Indices – Comment vous protéger

  • Le vendeur refuse de vous rencontrer en personne et la plupart des communications se font par messagerie texte ou courriel.
  • Le prix du billet est très bas.
  • Achetez vos billets sur des sites de bonne réputation, comme TicketMaster, Flight Hub, etc.
  • Prenez le temps de réfléchir à l'offre. Ne prenez pas de décisions rapides.

Escroqueries liées à des points de récompense

Un fraudeur prétend être employé d'une entreprise qui offre des points de récompense (p. ex. Air Miles). La victime potentielle reçoit un appel automatisé lui annonçant qu'elle a gagné un prix valant des milliers de points de récompense ou pour l'informer de l'état de son compte d'adhérent. On lui demande ensuite de fournir des renseignements personnels, le NIP de son compte d'adhérent ou ses données de carte de crédit. Une fois l'information fournie, le fraudeur vole l'argent ou les points de récompense.

Indices – Comment vous protéger

  • Un inconnu vous téléphone pour vous annoncer que vous avez gagné un concours auquel vous n'avez pas participé ou pour mettre à jour votre compte.
  • On vous demande de fournir des renseignements personnels, de carte de crédit ou liés à votre compte.
  • Vérifiez le site Web d'Air Miles; on y publie généralement des avertissements concernant ces types de sollicitation.
  • Demandez qu'on vous envoie le tout par écrit.

Locations de propriétés de vacances frauduleuses

Un fraudeur affiche une annonce concernant la location d'une propriété sur un site connu comme Kijiji ou Craigslist. La victime potentielle cherche une propriété à louer (appartement ou maison) dans la destination souhaitée. Les annonces affichées par des fraudeurs sont toujours à un prix considérablement plus bas que les autres. Lorsque la victime potentielle communique avec le « locateur », ce dernier lui demande de lui envoyer un dépôt sur la location, habituellement par virement télégraphique. C'est seulement lorsque la victime arrive à la propriété qu'elle réalise que c'était une arnaque : la propriété n'existe pas, sa condition a été mal représentée ou elle n'a jamais été à louer.

Indices – Comment vous protéger

  • L'adresse exacte de la propriété n'est pas indiquée dans l'annonce et la propriété est inscrite plusieurs fois avec différentes personnes à contacter.
  • On vous demande de faire un paiement par virement télégraphique, mandat-poste ou chèque de banque. Les cartes de crédit ne sont pas acceptées.
  • Si possible, demandez à voir la propriété avant de payer. Si ce n'est pas possible, vérifiez l'existence de la propriété.
  • Faites des recherches sur la propriété, le propriétaire, etc. Si aucun numéro de téléphone n'est fourni, demandez-en un.

Ententes frauduleuses de multipropriété

Un fraudeur communique par téléphone avec ses victimes potentielles et offre de vendre leur multipropriété. Il fait la promesse d'une vente rapide et d'une marge de profit élevée. Il exige divers frais avant la vente finale, ce qui comprend des frais d'entretien et d'entiercement ainsi que les taxes. Il lui fournit des documents détaillés d'apparence officielle, dont certains exigent une signature ou un témoin. Les victimes sont souvent sollicitées par des compagnies des États Unis qui exigent un virement télégraphique interbancaire vers un compte bancaire au Mexique.

Indices – Comment vous protéger

  • Méfiez-vous des offres de vente non sollicitées pour votre multipropriété.
  • Méfiez-vous si on vous demande de payer des frais avant la vente finale.
  • Ne payez aucuns frais d'avance. Ayez recours à une compagnie qui exige des frais une fois la multipropriété vendue seulement.
  • Ne convenez de rien au téléphone ou en ligne avant d'avoir procédé à une recherche fouillée sur le revendeur. N'oubliez pas que les documents peuvent sembler authentiques.
  • Si c'est trop beau pour être vrai, il s'agit probablement d'une escroquerie.

Croyez-vous être victime?

Centre antifraude du Canada
Sans frais: 1-888-495-8501

Bureau de la concurrence du Canada
Sans frais: 1-800-348-5358

Police provinciale de l'Ontario
Sans frais: 1-888-310-1122

L'Agence de la consommation en
matière financière du Canada

Sans frais: 1-866-461-3222

Better Business Bureau
(Outil de recherche BBB, anglais seulement)


La fraude : Identifiez, signalez et enrayez-la!

Date de modification :