Accueil

Bienvenue au site du CAFC

Le Centre antifraude du Canada (CAFC) est l'organisme central du Canada chargé de recueillir l'information et les renseignements criminels sur les plaintes d'origine Canadiennes en matière de fraude, de marketing en masse (p. ex., télémarketing), de lettres frauduleuses (p. ex., Afrique de l'ouest), de fraude par internet et de fraude en matière de vol d'identité.

CAFC logo

Octobre – Mois de la sensibilisation à la cybersécurité

Les Canadiens continuent d'être victimes de diverses fraudes en ligne, mais en ce Mois de sensibilisation à la cybersécurité, nous vous rappelons que le Centre antifraude du Canada (CAFC) demeure résolu à aider à prévenir la cybercriminalité et à lutter pour y mettre fin. Le présent bulletin a été rédigé pour aider les Canadiens à reconnaître, éliminer et signaler ces fraudes.

Virements télégraphiques

Si vous avez fait un virement télégraphique par l'entremise de Western Union entre le 1er janvier 2004 et le 19 janvier 2017 et croyez avoir été victime de fraude, vous pourriez avoir droit à un remboursement. Découvrez comment au site de Western Union Remission (en anglais seulement).

Activités frauduleuses récentes

Intrusion dans le système d'Equifax

L'intrusion perpétrée dans le système d'Equifax a exposé des millions de personnes au risque de vol d'identité.

Arnaques par messages textes

Les arnaques par messages textes visent les Canadiens. Veuillez lire les mesures à prendre pour éviter d’en être victime.

Fraude à la location immobilière

À la recherche d'un appartement? Attention aux offres trop belles pour être vraies.

Fraude liée à l'emploi

Les Canadiens continuent de recevoir des textes et des courriels d'offres d'emploi frauduleuses.

Victime d'une fraude?

Prenez les mesures suivantes si vous avez été escroqué.

Comment signalez le spam?

Le CAFC conseille aux consommateurs de ne pas ouvrir les courriels non sollicités ou dont l'expéditeur est inconnu. Les pourriels et infractions connexes (par exemple: l'hameçonnage, les logiciels malveillants, les pratiques commerciales trompeuses, etc.) peuvent être signalés aux organismes responsables de l'application de la loi (le Bureau de la concurrence, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes) par l'entremise du Centre de notification des pourriels.

Date de modification :